dimanche 16 août 2015

Et Picasso Illustra Césaire

Rencontre artistique entre Picasso et Césaire.

L’année littéraire 1950 est marquée par la parution d’une œuvre poétique unique en son genre : Corps Perdu, ouvrage dont la conception est due à la rencontre de deux artistes hors pair.
Cette rencontre de deux génies, l’un Picasso artiste espagnol inventeur du mouvement pictural le cubisme et l’autre écrivain martiniquais concepteur avec Léopold Sedar Senghor et Gontran Damas du mouvement de littérature la Négritude, est née d’une idée des éditions Frangance et des Ateliers Lacourière de les réunir en une même œuvre.



Aimé Césaire

A l’époque où Aimé Césaire (1913-2008) écrivit Corps perdu, il connaissait Pablo Picasso depuis un an, puisque qu’ils étaient membres du parti communiste, avant que Césaire ne donne sa démission en 1956 dans une « lettre à Maurice Thorez » mémorable. Césaire et Picasso s’étaient aussi rencontrés au congrès de la paix de 1948 à Wroclaw. La démarche littéraire de Césaire était engagée dans le mouvement Surréalisme, mouvement que Picasso avait approché entre 1924 et 1929. A cette période, Césaire é tait également maire de Fort-de-France depuis 1945 et député de la Martinique. C’est sous son impulsion que sera votée la loi dite d’assimilation en 1946 qui fera de la Martinique, ancienne colonie française un département français d’outremer.

Pablo Picasso

Pablo Picasso (1881-1973) est à ce même instant, un artiste de génie, qui de son vivant, était déjà passé à la prospérité avec des œuvres comme Les demoiselles d’Avignon de 1907 inspirée de l’art dit Nègre et des arts premiers régionaux occidentaux, ou encore Guernica en 1937 ( œuvre inspirée du bombardement de la ville de Guernica). C’est également en plus d’être un peintre exceptionnel, un graveur, un illustrateur, un sculpteur, et un céramiste de talent. L’année où Pablo Picasso illustra le recueil de poèmes Corps perdu d’Aimé Césaire, il avait eu l’honneur de voir une de ses œuvres choisies : La colombe, par l’écrivain surréaliste Aragon (les yeux d’Elsa) en février 1949, pour illustrer l’affiche du Congrès mondial de Paris pour la paix qui devait s’ouvrir en avril 1949.



L'oeuvre : Les poèmes

Corps perdu est un recueil de 10 poèmes écris par Aimé Césaire en 1949 et illustré par le peintre sculpteur Pablo Picasso. Ces poèmes seront repris plus tard dans Cadastre en 1961.
Ces dix poèmes sont :
Mot.
Qui donc qui donc ?
Elégie.
Présence.
De forlonge.
Corps perdu.
Ton portrait.
Sommation.
Naissance.
Dit d’errance.
L’œuvre est éditée en 1950. Le livre a été imprimé le 3 juin 1950 par Pierre Bouchet pour le texte et la typographie, et les ateliers Roger Lacourière pour les gravures.

L'oeuvre : Les gravures

Picasso a illustré l’œuvre de 32 gravures :
Une eau forte pour la couverture (212X212mm)
Une eau forte et pointe sèche (407X307mm)
Dix aquatintes (407x307mm)
20 gravures au burin. (407x307mm)
L’ouvrage jamais réédité sera tiré à seulement 207 exemplaires. C’est donc un objet de collection. En 1993, une exposition exceptionnelle a été organisée autour de ces 32 gravures au Conseil régional de la Martinique. Quel plus bel hommage à la rencontre de deux hommes unis par un certain sens artistique et une certaine vision du monde.

Du dimanche 8 décembre 2013 au dimanche 2 mars 2014 a eu lieu l'exposition Aimé Césaire, Lam, Picasso. "Nous nous sommes trouvés", à la Fondation Clément.

Sources :

France Antilles supplément gratuit Numéro Spécial Aimé Césaire, 18 avril 2008.
Association des amis du Musée Régional D’histoire et d’Ethnographie 1993, Lyne Beuze, Et Césaire illustra Picasso.
Cadastre Aimé Césaire 1961, édition le Point 2008.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire